Alors que l’attention de la pharmacie communautaire était concentrée sur la décision des délégués de l’AGT de reporter une décision finale sur le rééchelonnement de la codéine, une série d’autres changements d’horaire ont été approuvés.

Parmi les décisions clés prises en réponse à la réunion d’août 2015 du Comité consultatif pour l’ordonnancement des médicaments figure l’approbation de la publicité destinée aux consommateurs pour une gamme d’inhibiteurs de la pompe à protons.

Un autre IPP a une nouvelle catégorie S2, tandis que les pharmaciens ont accès à un remède contre les surdoses d’opioïdes auparavant uniquement sur ordonnance.

Une nouvelle entrée de l’annexe H sera créée pour les IPP énumérés dans la liste S3: lansoprazole, oméprazole, pantoprazole et rabéprazole.

Le déménagement découle de l’inscription précédente de l’esoméprazole à l’annexe H antigène.

Toutes les soumissions reçues appuyaient la proposition d’inscription à la condition que toutes les publicités pour ces produits mettent en évidence le rôle obligatoire du pharmacien dans la détermination de la pertinence du produit pour les consommateurs.

Une proposition a également été approuvée pour réduire l’esoméprazole de S3 à S2 pour les préparations orales contenant 20 mg ou moins d’ésoméprazole par unité posologique pour le soulagement des brûlures d’estomac et d’autres symptômes du reflux gastro-œsophagien.

La nouvelle liste S2 est pour les paquets contenant pas plus de sept jours d’approvisionnement.

Pendant ce temps, les pharmaciens ont eu accès à un puissant antidote à la surdose d’opioïdes après que le délégué a confirmé la création d’une nouvelle entrée de l’annexe 3 pour le naloxone.

La nouvelle entrée concerne le naloxone dans les préparations injectables à usage unique contenant 400 mg / mL de naloxone ou moins.

Les 96 présentations originales à la TGA ont toutes deux appuyé les propositions S3, en indiquant que: