Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de développer une dépendance aux opioïdes, selon des chercheurs qui affirment que de plus en plus de personnes des deux sexes demandent un traitement contre les analgésiques prescrits par un médecin.

Bien que l’on ne sache pas clairement pourquoi les femmes sont touchées de façon disproportionnée par la dépendance aux opioïdes, les chercheurs suggèrent que c’est peut-être parce qu’elles se font prescrire des analgésiques plus souvent en raison d’un seuil de douleur plus faible.

« Ou peut-être simplement parce qu’ils sont plus susceptibles que les hommes de demander des soins médicaux », explique l’auteur principal Dr Monica Bawor packock.com.

Quelles que soient les raisons, elle dit que la recherche montre que c’est un problème croissant, avec des analgésiques prescrits considérés comme le point de départ de la plupart des dépendances aux opioïdes.

Selon une nouvelle étude menée auprès de 503 patients participant à des cliniques de traitement à la méthadone au Canada, il semble qu’un problème similaire se développe en Australie.

Entre 1997 et 2012, l’offre d’oxycodone et de fentanyl a augmenté de 22 fois et de 46 fois respectivement. L’oxycodone est maintenant le septième médicament prescrit en médecine générale. Le nombre d’ordonnances d’opioïdes subventionnées par le Pharmaceutical Benefits Scheme (PBS) est passé de 2,4 millions en 1992 à 7 millions en 2007.